Forum RPG sur l'univers d'Eragon. L'histoire se déroule après la fin du quatrième tome. Venez participer à la renaissance des dragons et à la création de l'école des dragonniers !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ëarwan fille de Selenane [FINIE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ëarwan fille de Selenane
Bilingue/langue maternelle
Bilingue/langue maternelle
avatar


Fiche Personnelle
Race:
Groupe:
Puissance magique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Ëarwan fille de Selenane [FINIE]   Dim 10 Juin - 7:55


Ëarwan fille de Selenane



feat. Natalia Tena
La justice est un mythe pour les hommes

Identité


Âge: 60 ans

Groupe et grade: elfe en espérant être dragonnier un jour Smile

Aspiration: Ëarwan n'a qu'un but : protéger ce en quoi elle tient. Cela englobe sa terre et son peuple, les dragons et la paix enfin retrouvée après la mort du tyran

Précisions: pas pour l'instant

Personnalité:

    J’avais tant de choses à lui dire, le rire dans la rivière, ses cris indignés face à l’eau qui éclaboussait ses jambes d’enfant, ses pleurs le soir à la recherche d’un monde perdu depuis plusieurs instants, ses histoires racontées aux plus âgés, leur arrachant parfois un sourire, bien que le temps ne soit pas au bonheur, ses crises de colère face à cette injustice de la vie, du destin, ses raisonnements d’enfant face à la fatalité qui régnait déjà sur sa vie.

    J’avais tant ce choses à lui dire, cette fillette qui grandissait presqu’à vue d’œil, sans que l’on ne voit passer les années qui pourtant filaient à grande vitesse, son apprentissage de la vie, des armes, de la guerre, de l’amour peut-être aussi ? Je ne sais.

    J’avais tant de choses à lui dire, sur son caractère, justement. Elle avait toujours été têtue, elle s’était assagie mais aimait toujours avoir raison. Et avait souvent raison. Réfléchie, travailleuse, persévérante, forte, rapide, douée en beaucoup de domaines. Mais butée, irascible parfois, impulsive. Pleine de contradictions et pourtant entière, plus que n’importe qui.

    J'avais tant de choses à lui dire, son irascibilité et son caractère lunatique, la faisant passer du rire aux larmes en un rien de temps, sans que personne ne sache à quoi attribuer ce soudain changement. Elle se mettait parfois dans une rage folle pour un rien, et se calmait aussi vite, quelques secondes après. Elle a grandit, changé, mais reste incompréhensible à ce niveau.

    J'avais tant de chose à lui dire, la luxure et l'avarice lui étaient inconnues, mais parfois se brin d'orgueil qui venait comme altérer sa beauté. Mais peut-être étais-je le seul à la voir, cette altération infime dans ses traits. Elle se montrais parfois hautaines, consciente de sa valeur et en jouant envers les humains, surtout, non pas envers ceux de son peuple, pour qui elle était encore bien trop jeune.

    J'avais tant de choses à lui dire, sa gourmandise face - non pas à la nourriture - mais bien aux découvertes qu'elle faisait : ancien langage et magie, surtout. Elle était curieuse, tu sais, et elle le restera jusqu'à sa mort lointaine, n'en doutes pas une seconde. Curieuse et plaine d'imagination, ce qui ne saura que la sauver dans des situations désespérées.

    J'avais tant de choses à lui dire, sa simplicité en tout temps. Malgré cela elle était envieuse. Envieuse d'une paix retrouvée, envieuse de la Caste des Dragonniers, envieuse d'aventure et de danger, pour mon plus grand malheur. Mais je ne peux brider cette envie de liberté, tout simplement.

    J'avais tant de choses à lui dire, petite elfe courageuse et persévérante qui n'abandonne jamais ce qu'elle entreprend, ce qu'on lui demande, quelle que soit la lourdeur de la tâche. petite elfe qui préférerait mourir plutôt que de perdre la confiance mise en elle.

    J'avais tant de choses à lui dire, fillette plaine de défauts devenue jeune fille pleine d'avenir.

    J’avais tant de chose à te dire au sujet de ta fille, Ëarwan.



Physique:

    Je sais ce qu’aucun ange ne sait, la couleur de ses yeux, revêtant ses émotions profondes, mais restant dans une gamme de gris, presqu’argent. Je sais ses sourcils arqués, souvent froncé, rendant son doux visage plus dur qu’il ne devrait l’être. Je sais ses traits fins, superbes. Je sais sa bouche pleine, rarement étirée en un sourire joyeux. Je sais ses sourires moqueurs, ironiques, douloureux. Mais heureux ! Cela fait bien longtemps que le bonheur à quitté son visage. Il ne lui reste que la gravité. Je sais ses oreilles légèrement pointues, comme tous ceux de notre race.

    Je sais ce qu’aucun ange ne sait, son épaisse chevelure foncée, telle celle de son père. Je sais sa liberté, ressentie jusque dans ses cheveux, qu’elle ne garde jamais bien longtemps attachés. Souvent défaits pour plus de liberté, dit-elle. Je sais son cou gracile, fragile. Je sais ses épaules fines, ses bras minces mais musclés, assez forts pour se battre tant à l’épée qu’au poignard, se servant aisément d’un arc. Je sais sa taille mince, féminine. Je sais ses longues jambes, ses petits pieds. Je sais ses mains calleuses et pourtant toujours douces et féminines.

    Je sais ce qu’aucun ange ne sait, les vêtements qu’elle porte chez elle, longues robes amples de couleur verte ou bleue. Je sais ses châles, ses jupes, ses foulards. Je sais ses bijoux fins et beaux, la discrétion même. Je sais ses minces ballerines blanches, ou son absence de chaussure. Je sais aussi ses vêtements lorsqu’elle est autre part, ses vêtement d’homme pourtant féminins, ses vêtements de femme pourtant masculins. Ses vêtements d’elfe, tout simplement. Je sais ses vêtements lorsqu’elle part pour un long voyage. Pantalon, robe courte, lui arrivant au dessus du genou, manches longues et amples, cape de voyage munie d’un long capuchon pouvant la protéger de la pluie et du vent.

    Je sais ce qu’aucun ange ne sait, les armes qu’elle a toujours sur elle même si tu ne peux toutes les distinguer. Je sais son épée, « eau bleue », qu’elle chérit presque autant que sa vie immortelle. Je sais son arc et ses flèches, qu’elle ne quitte jamais. Je sais son poignard blanc, dissimulé dans les plis de sa cape et qui l’a déjà sauvée plus d’une fois. Enfin, je sais le couteau qu’elle cache je ne sais où, qui lui sauvera la vie un jour où ses ennemis l’auront délestée des ses autres armes.

    Je sais ce qu’aucun ange ne sait. Je sais ma fille, Ëarwan.


Arme(s): une épée et un poignard blanc. Plus son arc et ses flèches.

Histoire


    Elle est née par une belle matinée d’hiver, il y a de cela quelques dizaines d’années. Est-elle pour toi plus jeune qu’un nouveau né ou aussi vieille qu’une femme en fin de vie ? qu’est-elle pour toi, Invité ? Elle est donc née il y a bien longtemps, au cœur de la forêt, là haut dans le nord. Dans la belle forêt que tu connais sous le nom de Du Weldenvarden, peut-être. Et peut-être pas. Sa naissance à été fêtée comme il se doit. Les naissances sont si rares parmi ceux de son peuple, si rares. Bien plus rare que chez les autres peuples. Presque tous les peuples. Mais son peuple à elle n’aurait pas la prétention de se comparer au peuple des dragons, infiniment plus puissants qu’eux, plus majestueux, plus cruels… Plus précieux. Elle est née, alors que déjà presque tous les peuples étaient sous le joug du Tyran, Galbatorix. Elle est née, donc, par une belle matinée d’hiver. La neige recouvrait la forêt. Tout comme la jour où elle perdit sa mère. Ce jour là aussi il faisait blanc au Du Weldenvarden. Elle est née et est maintenant à peine adulte. Et pourtant, elle sert déjà son peuple, n’ayant pas peur de mourir au combat s’il le faut. Elle défendra son peuple, sa reine jusqu’à la mort, s’il le faut. Mais cela n’arrivera pas avant longtemps, elle l’espère si fort, à présent que le Tyran est mort…

    Elle est née.

    Elle a grandit là bas, loin dans le nord. Elle parle peu, reste souvent seule. Elle est heureuse, enfant mais heureuse. Elle a grandit entourée de l’amour de sa mère pendant plusieurs années. Puis sa mère, connue sous le nom de Selenane est partie hors des frontières protectrices de la forêt. Que voulait-elle ? Que cherchait-elle ? Nul ne le sait, mais elle n’en est pas revenue. Elle a grandit, est devenue orpheline mais ceux de son peuple ont veillé sur elle, comme ils le font avec tous les enfants, être étranges et emplis de magie.
    Elle a grandit.

    Elle est partie jeune, mettant son épée au service de sa reine. Elle aurait aimé, elle aussi, parcourir le monde, être ambassadrice. Mais ce rôle n’était pas pour elle, elle le savait s’en contentait. Elle était heureuse de servir son peuple, pour un jour vaincre le Tyran. Elle est partie vivre à Ellesméra où elle a rencontré son peuple. Elle s’est entraînée, est devenue forte, plus forte, toujours plus forte. Rapide, elle apprit le maniement des armes, tout en apprenant l’art de manier le langage. Sa langue était acérée, ses paroles froides parfois. Elle maniait les mots comme elle maniait les armes : sans pitié. Mais elle était douce, au fond d’elle-même. Peut-être cette douceur s’épanouira-t-elle à présent ?

    Elle est partie.

    Elle a vieillit, sans vieillir, ne changeant pas d’apparence mais gagnant en sagesse certainement. Elle est devenu forte, si forte. Elle peut maintenant protéger ce qu’elle aime. Sa forêt, son monde, son peuple et sa reine. Elle a vieillit, restant toujours enfant aux yeux des siens, bien trop jeunes peut-être pour partir au combat. Elle a voyagé, restant bien cachée derrière les protections de sa forêt. Elle rêvait souvent, éveillée parfois. Elle rêvait d’avant, quand la Caste de Dragonniers existait encore. Elle rêvait parfois. Comme tant d’autre de sa race, elle tenta sa chance face à l’œuf bleu, si bleu, volé au Tyran. L’œuf n’éclot pas par elle. Il éclot pour un humain, bien après qu’elle l’ai touché, un humain banal, un humain qui allait devenir leur héros. Un humain qui, à l’aide de sa dragonne, détruirait le Tyran. Elle vit de loin, cet humain au nom d’elfe, Eragon, alors qu’il était venu se former avec les Maîtres, Oromis et Glaedr, resté cachés aux yeux du Tyran. Elle les observa de loin, l’humain et la dragonne. Elle s’étonna lors du Serment du Sang. L’humain n’était plus humain, sans être elfe pour autant. Unique. Il est reparti. Elle est restée. Puis, engagée sous les ordres de sa reine, elle a marché sur Uru’baen, anciennement et nouvellement appelé Illirea. Elle a vu sa reine mourir, elle a senti le tyran mourir. Elle a pleuré et elle a rit avec les autres. Elle restait avec les siens, ne s’approchant que peu des humains. Elle les voyait. Les regardait, curieuse, parfois, alors qu’ils se battaient tous pour la liberté. Elle s’est battue, elle a tué, elle a changé.

    Elle a vieillit.

    Elle vit, de retour dans le Du Weldenvarden. Elle est heureuse, la Caste des Dragonniers est rétablie. Elle espère en faire partie. Quand un œuf sera apporté chez elle, elle s’en approchera, parlera au Dragon, espérant qu’il la choisira. Elle ne cesse de s’entrainer, elle a découvert récemment un homme perdu à qui parler. Il vit à Ellesmera, il devrait être mort peut-être. Elle sait qu’il est venu il y a plusieurs mois, guidé par la magie du Dragonnier. Elle lui parle parfois, ou reste silencieuse lorsqu’il sculpte. Elle vit, sous les ordres de sa reine, nouvelle reine et dragonnier. Elle sourit, heureuse.

    Elle vit. Vivra-t-elle éternellement ? Vivra-t-elle ses rêves au mileu des nuages ? Vivra-t-elle ses rêves de paix et de justice ? Vivra-t-elle avec un dragon qui l’aurait choisie ?



Soi réel



Code du règlement: Wyrda Alagaësia

Pseudonyme: Hana

Comment avez-vous connu ce forum: en cherchant sur Google. J'ai eu du mal, mais vous êtes exectement ce que je cherche : un forum sans 4000 membres, avec un design superbe et un contexte qui me convient^^

Autre chose ?: j'aime beaucoup le design lumineux !



Chroniques d'Alagaësia soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif






Citation :

Physiques :

  • Epées, dagues, poignards ; très bon
  • Gourdins, marteaux, bâtons ; mauvais
  • Lances, javelots ; mauvais
  • Arcs, arbalètes ; excellent
  • Equitation ; bon
  • Agilité ; très bon
  • Force ; bon
  • Résistance ; très bon


Psychiques :

  • Intelligence ; très bon
  • Instinct ; bon
  • Réflexes ; excellent
  • Prestance/charisme ; moyen
  • Patience/self contrôle ; bon
  • Puissance mentale défensive (la capacité à fermer son esprit) ; très bon
  • Puissance mentale offensive (la capacité à lire dans les esprits fermés ou pas) : moyen


Dernière édition par Ëarwan fille de Selenane le Mer 13 Juin - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meraxes
Profane
Profane
avatar


Fiche Personnelle
Race: Dragon
Groupe: Confrérie/Cercle
Puissance magique:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Ëarwan fille de Selenane [FINIE]   Mar 12 Juin - 18:59

Bienvenu à toi ! Je m'excuse du retard mais me voila pour la correction !
Bon déjà je dois avouer, j'ai trouvé ton style original et surprenant même si, du coup, tes écrits sont plus obscures à certains moments. Il faudra sans doute faire attention en rp pour ne pas perdre tes partenaires Wink

là dessus la correction !

Personnalité : Un peu court, il faudrait allonger de quelques lignes ^^
Physique : rien à dire sur le contenu mais je vais faire mon empêcheuse de tourner en rond, comme nous somme sur un monde inventé ( et surtout parce que les elfes n'ont pas de croyances ) j'aimerais que tu retire la mention des anges ^^
Histoire :

Pourrait-tu clarifier cette phrase : "L’ombre n’est pas encore là, ou si bien cachée que personne ne peut s’imaginer qu’elle attend son heure en silence."

de même que la mention d'une autre foret. elle n'est pas née dans le Du Weldenvarden ?

voila voila, je reviendrais voir une fois que tu aura répondu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ëarwan fille de Selenane
Bilingue/langue maternelle
Bilingue/langue maternelle
avatar


Fiche Personnelle
Race:
Groupe:
Puissance magique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ëarwan fille de Selenane [FINIE]   Mer 13 Juin - 6:21

Merci !

Oh pas de soucis, je suis en examen, donc je ne suis pas pressée pressée ^^ et je connais la rôle d'admin et le boulot que ça implique =D

Personnalité, je vais donc rajouter ce qu'il faut^^

Physique, je peux retirer la forme littéraire "je sais ce quaucun ange ne sait" mais je tiens à dire que ce n'est justement qu'une forme littéraire, donc rien à voir avec Eragon. Je tiens beaucoup à garder mon style sur fiche (mais rassures-toi je n'écris pas comme ça en RP). Mais si le changement doit être fait, il le sera. Mais dans ce cas, tout le texte changera, et des imperfections apparaîtrons certainement (je pense)

histoire, oho ! l'ombre et la forêt ne devrait pas être là. Je modifie ça de suite. Mais petite explication, simplement pour que l'on ne me prenne pas pour une tarée, j'ai l'habitude de jouer Ëarwan... sur des forums LOTR [l'ombre étant donc Sauron, la deuxième forêt la Lothlorien]. Mais j'ai donc oublié de modifié cela ici, je le fais donc ^^

Merci pour la correction !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meraxes
Profane
Profane
avatar


Fiche Personnelle
Race: Dragon
Groupe: Confrérie/Cercle
Puissance magique:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Ëarwan fille de Selenane [FINIE]   Mer 13 Juin - 7:35

Et re bonjour ^^

Pour le physique si ce n'est qu'une forme littéraire et si c'est seulement pour la fiche tu peut le garder, veille simplement en rp à ne pas l'utiliser ^^
Pour l'histoire je comprend mieux ! j'avais quelques soupçons il faut dire, je te laisse éditer ! préviens moi lorsque ce sera fait Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meraxes
Profane
Profane
avatar


Fiche Personnelle
Race: Dragon
Groupe: Confrérie/Cercle
Puissance magique:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Ëarwan fille de Selenane [FINIE]   Jeu 14 Juin - 17:37

Citation :
Fiche validée.

Niveau magique accordé : 550/1000
Connaissance d'ancien langage : Bilingue

Argent de validation accordé : 10 + 5 (pour niveau de la fiche) + 15 = 30 pièces d'or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ëarwan fille de Selenane [FINIE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ëarwan fille de Selenane [FINIE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille
» Relooker sa fille en 10 leçons [PV Corann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Alagaësia :: Bases du jeu :: Présentation du personnage :: Personnages validés-
Sauter vers:  

Partenaires

Crédits

@Wirda